Réseaux Sociaux Archives - Nativs

Statistiques sur l'usage du mobile

Pourquoi il ne faut pas rater le virage du mobile pour sa PME

Statistiques sur l’usage du mobile dans le monde

En quelques années, le mobile est devenu totalement incontournable, avec pas moins de 4,4 milliards d’utilisateurs dans le monde. Que ce soit pour un usage journalier, ou pour l’utiliser en marketing, on ne peut plus passer à côté. L’ordinateur n’est toujours pas à ranger dans les placards, mais le côté nomade qu’amène le mobile permet à une entreprise de pouvoir cibler un utilisateur où qu’il soit, indépendamment de l’heure, ce qui en fait une force marketing extraordinaire. Voici quelques statistiques pour prouver l’importance du mobile dans une stratégie marketing pour une entreprise.

Le site indien dealsunny, spécialisé dans les coupons de réduction et autres deals sur le web, vient de publier une infographie en temps réel sur l’usage du mobile à travers le monde. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les chiffres sont impressionnants.

Ils sont classés en plusieurs parties, dont notamment “Google”, “Social Media” ou encore “Emails and SMS”.

Google

On découvre ainsi que chaque heure, il y a 68 millions de recherches sur le moteur de recherche Google depuis un mobile, soit presque 2 milliards par jour. Google proposant également un système de publicité payante sur mobile, ce sont près de 3 millions de dollars que touche la société chaque heure grâce à sa publicité mobile, pour un total de 67 millions de dollars par jour. Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec les recherches globales sur le moteur de recherche, se dénombrant à 144 millions par heure. C’est ainsi près de la moitié des recherches Google qui s’effectuent via un mobile.

Il est donc évident que quand un utilisateur va chercher un service depuis son mobile, il faut que votre entreprise puisse se trouver dans les premiers résultats, grâce notamment à la géolocalisation de la recherche ainsi que l’optimisation de votre site web sur mobile.

statistiques google adwords mobile

Social Media

La partie sociale est plutôt bien étoffée, avec une vingtaine de statistiques sur les différents réseaux sociaux existants. On note ainsi plus de 17 millions de tweets, 29 millions de connexions sur Facebook ou encore 101 millions de likes en une seule heure, et ce uniquement depuis un mobile. Même Snapchat impressionne avec 32 millions de photos envoyées. Instagram n’est pas non plus en reste avec 3 millions d’images publiées en une heure seulement. À titre de comparaison, environ 8 millions d’images sont postées sur Facebook en une heure, tout support confondus.

Il est donc facile pour les utilisateurs de se perdre dans cette abondance d’informations, et votre communication risque de passer inaperçue si vous n’utilisez pas une bonne stratégie et les bons outils pour atteindre votre cible.

Statistique réseaux sociaux mobile

Emails et SMS

Certains pourraient penser que les moyens de communications plus “traditionnels” pourraient commencer à perdre haleine, mais il n’en est rien. En effet, ce sont 2 milliards de mails qui sont ouverts chaque heure depuis un mobile, et 768 millions d’SMS envoyés. Les mails restent donc un moyen de communication incontournable, même à l’époque des réseaux sociaux.

Pourtant, bon nombre de mails ne sont toujours pas adaptés aux mobiles, gâchant l’expérience de lecture pour l’utilisateur. Une newsletter adaptée à votre cible et aux mobiles vous permettra d’augmenter vos conversions.

Statistique mail sms mobile

D’autres chiffres

L’infographie propose également d’autres statistiques, et nous pouvons voir qu’en une heure, 8 millions de dollars transitent par le biais de Paypal, 160 000 produits sont achetés sur Amazon, ou encore 83 000 Uber sont réservés, et ce, uniquement depuis un mobile.

Pour vous faire une idée plus complète, voici ci-dessous l’infographie en question :

Presented by DealSunny

Facebook s’inspire de Youtube et lance un nouveau format de pub vidéo

Facebook innove sans cesse pour garder un nombre constant d’utilisateurs, et la dernière modification annoncée il y a peu concerne les publicités, avec un format inspiré de Youtube.

Le format façon Youtube, avec pre, mid et post roll

En effet, il sera désormais possible d’utiliser un système similaire aux publicités sur Youtube, les ads en pre, mid et post roll. Facebook permettra ainsi de faire de la promotion en vidéo à travers les contenus vidéos dont l’option “monétiser” est activée, et ainsi profiter du réseau Audience Network de Facebook et d’Instagram pour toucher une cible très large et de manière très précise.

Ces publicités prendront la forme de vidéos courtes diffusées au choix, avant, au milieu, ou à la fin d’une vidéo monétisée. Ce format sera effectif sur ordinateurs et mobiles, que se soit sur Facebook ou ses sites partenaires.

Le format adapté aux Instant Articles de Facebook

Un autre format fera également son apparition, les publicités vidéos dans les Instant Articles, ces articles optimisés pour la lecture sur mobile et qui se chargent instantanément. Vos ads seront donc affichées pendant la lecture d’un de ces articles, et pourra donc être visionnée sans temps d’attente durant le défilement de l’article.

La publicité vidéo devient donc de plus en plus importante dans le marketing, et les nombreux supports rendent de plus en plus complexe la mise en place de campagne online. En effet, 80% des visiteurs en ligne vont regarder une vidéo, tandis que seulement 20% liront le contenu du site. Il est donc primordial désormais de faire appel à des professionnels pour se lancer dans la promotion de sa marque ou de ses produits via la vidéo.

Analyser les performances d’une campagne marketing

Le plus gros avantage de la publicité digitale est sans conteste la récupération de données et leur analyse. Les médias traditionnels, quant à eux, ne nous donnent aucune information sur le nombre de personnes touchées par la publicité, ni le nombre d’actions effectuées dessus (clics, affichage d’une vidéo etc.).

En théorie, tout est mesurable. Néanmoins, plus on veut mesurer une action précise, plus les logiciels le permettant ainsi que la mise en place de campagnes dans lesquelles on peut mesurer précisément le R.O.I seront chères.

Dans cet article, nous allons donc partager les moyens efficaces de mesurer le succès d’une campagne marketing pour une PME.

Une campagne = un objectif marketing.

Petite piqure de rappel pour nos lecteurs, chaque campagne marketing doit avoir un objectif précis : visibilité, engagement ou conversions.

Objectif de visibilité : votre publicité visera à toucher le plus de personnes différentes possible. Dans ce cas là, nous optimiserons la campagne pour le nombres d’Impressions (nombre de fois où votre publicité est affichée par les utilisateurs) et un Reach (nombre de personnes uniques ayant vu votre publicité) élevé.

Objectif d’engagement : à travers votre publicité, vous chercherez à augmenter le nombre d’interactions entre les fans pour améliorer leurs relations et les fidéliser à votre marque. Les statistiques à suivre dans ce cas là seront les actions sur le post (Likes, Commentaires, Partages).

Objectif de conversion : Les campagnes ayant pour but une conversion sont les plus difficiles à suivre pour une PME. Une grande infrastructure marketing doit être mise en place et c’est rarement rentable pour une petite entreprise. Dans ce cas là, les campagnes seront optimisées pour un grand nombre de clics vers une page précise et optimisée sur votre site. La suite de l’analyse de ces campagnes s’effectue sur votre site avec des analyses de remplissages de formulaires et de ventes.

L’analyse des résultats

Il est impératif de ne pas mélanger les statistiques analysées lors d’une campagne afin d’optimiser les résultats des publicités. Ex : ne pas se concentrer sur le nombre de clics pour une campagne de visibilité.

Campagne de visibilité :

  • Impressions : Le nombre d’impressions correspond au nombre de fois où votre publicité est affichée sur une page.
  • Reach : Le reach est égal au nombre d’individus qui ont vu votre publicité s’afficher sur une page.

Campagne d’engagement :

  • Likes : Le nombre de likes correspond aux personnes qui ont aimé votre publication.
  • Commentaires : Le nombre de commentaires correspond au nombre de personnes qui ont contribué à votre contenu et interagit avec.
  • Partages : Le nombre de partages correspond au nombre de personnes s’étant appropriés votre contenu et qui l’ont partagé sur leur profil personnel.

Campagne de conversion :

  • Nombre de clics : Le nombre de clics correspond au nombre de personnes ayant accédé à votre site depuis une publicité.
  • Nombre de conversions : Le nombre de conversions est le nombre de personnes venant depuis une publicité et ayant effectué une interaction sur votre site (formulaire, achat).

Pour conclure, choisissez toujours un objectif clair pour chaque type de campagne. Ne mélangez pas deux objectifs dans une seule campagne et analysez les résultats pour pouvoir les améliorer lors de vos prochaines campagnes.

Contactez nous

 

Canvas, le nouveau format publicitaire de Facebook

Le modèle économique de Facebook repose essentiellement sur la publicité, plus ou moins intrusive pour l’utilisateur. Mais depuis quelques années déjà, l’entreprise travaille sur des formats beaucoup moins agressifs, voire même agréable pour l’internaute, grâce notamment au ciblage qui ne cesse de s’améliorer. Canvas pourrait bien encore amener une pierre dans l’édifice Facebook pour rendre la publicité toujours plus plaisante.

Canvas Nouveau Format Publicitaire Facebook

 

Canvas, qu’est-ce que c’est ?

Canvas ne va pas révolutionner la publicité mobile, mais elle va apporter un vent de renouveau pour les annonceurs sur l’application mobile de Facebook. En effet, ce nouveau format est une expérience assez nouvelle pour l’utilisateur. Les publications de ce format s’afficheront comme les autres, mais lorsque l’on pressera dessus, une nouvelle page s’ouvrira, au format full-screen, affichant la pub sélectionnée de façon totalement immersive.

Des images, du texte, de la vidéo et même du contenu utilisant le gyroscope du smartphone pourront être affichés, l’utilisateur n’aura alors qu’à scroller pour découvrir l’univers de la marque, ses produits, ou encore sa vision que l’annonceur aura pris le soin d’incorporer via Power Editor, l’éditeur de publicité de Facebook.

L'experience des publicités Canvas sur Facebook Mobile

Des avantages évidents

Canvas a plusieurs points forts et notamment sa rapidité d’affichage. On le sait, les internautes n’aiment pas attendre quand ils naviguent sur leur smartphone. Pour remédier à des problèmes de vitesse, tous les éléments d’une publicité de Canvas seront hébergés chez Facebook, accélérant leur vitesse d’affichage.

De plus, une telle page affichée en full-screen permet de n’avoir aucuns éléments pouvant perturber l’utilisateur lorsqu’il navigue à travers cette expérience. Ainsi, si votre contenu est intéressant, aucunes raisons ne poussera le visiteur à aller voir ailleurs dans les secondes qui suivent l’ouverture de votre Canvas.

Quel avenir pour ce modèle ?

Pour l’instant uniquement disponible sur mobile, on peut très bien voir l’avenir de ce format à travers d’autres façon d’utiliser votre smartphone, comme une expérience avec Google Cardboard (casque de Réalité Virtuel de Google).

Avec le rachat récent d’Oculus VR par Facebook, une entreprise spécialisée dans les casques de réalité virtuelle, on peut facilement imaginer des expériences immersives à travers Canvas, vous permettant de vous balader dans un univers proposé par une marque.

Contactez nous

Comprendre et Réussir sa stratégie digitale de PME

De nombreuses petites et moyennes entreprises ont un site web ou en veulent un, mais sans avoir de stratégie marketing précise. On entend souvent l’expression « site vitrine » qui d’un point de vue marketing se traduit par « une perte d’argent colossale ». Nous allons vous expliquer rapidement à quoi sert l’élaboration d’une stratégie digitale pour votre site mais aussi votre présence en ligne en général.

Quelle est la Stratégie Digitale de votre PME ?

Même si les intentions derrière un site vitrine sont bonnes, avoir un site dans le simple but d’avoir une présence en ligne fait partie des mauvaises pratiques que nous voyons au quotidien dans de nombreuses PME. Sans objectifs vous pouvez donc vous demander à quoi sert un site internet ?

A quoi peut donc servir un site web?

Il existe deux simples et grands objectifs autour desquels un site peut servir : Image de marque, Acquisition et rétention de clients. Dans un premier temps, certains sites ont comme objectif de rendre une entreprise plus visible en ligne et de contribuer à l’augmentation de sa notoriété. D’un autre côté un objectif axé sur l’acquisition de nouveaux clients peut être mis en place afin d’optimiser le parcours des visiteurs qui naviguent sur un site jusqu’au remplissage d’un formulaire de contact ou même d’un achat.

Création de sites web pour PME

Les piliers d’une bonne stratégie sont composés des éléments suivants :

  • Connaitre son objectif (notoriété, conversion …)
  • Connaitre son audience (sociodémographique, habitude de navigation…)
  • Connaitre son marché (ses concurrents, les recherches des internautes…)

Utilisez des outils d’analyse pour valider votre Stratégie Digitale !

Une fois un objectif choisi et votre site construit en fonction de celui-ci, il faut pouvoir analyser les résultats afin de définir si le site web est efficace.

Pour commencer, il faut installer un outil d’analyse de trafic web (Google Analytics, Piwik, Omniture etc.). Une fois fait, il existe de nombreuses statistiques possibles à analyser, mais attention à n’utiliser que les statistiques essentielles. Voici une liste des éléments à analyser pour un Petit site :

  • Nombre de visiteurs uniques (nombre de personnes uniques qui ont visité votre site).
  • Nombre de pages vues (moyenne de pages vues par visiteur).
  • Taux de rebond (un des plus importants, en % combien de personnes quittent votre page après être entré dessus. Plus il est élevé, plus les gens quittent votre site sans visiter une autre page).
  • Provenance des visites (d’ou viennent vos visites entre les moteurs de recherches, visites directs, sites référents et réseaux sociaux).
  • Comportement sur le site (quelles sont les pages les plus visitées par les internautes, quel est le taux de rebond sur chaque page, quel est le nombre de personnes qui quittent le site par page).
  • Conversion (si vous avez des boutons, installez un petit bout de code qui vous permet d’analyser le nombre de clics sur un bouton ou d’affichage d’une page en particulier afin de savoir combien de personnes réalisent l’action désirée, selon votre objectif marketing).Validez la qualité de votre stratégie grâce à des outils d'analyse comme Google Analytics

La stratégie Digitale est au service de l’utilisateur final.

La navigation de mon site est-elle optimisée ? l’expérience utilisateur est-elle cohérente ? l’arborescence du site permet-elle au visiteur de trouver la bonne information ? Les menus et liens sont ils visibles ?

Ne révolutionnez pas internet avec une stratégie trop folle, restez conforme. Google, leader des moteurs de recherches se permet de dicter les règles de bienséance quant à la création de sites internet. Beaucoup de lignes de conduite sont mises en place afin d’encourager les meilleurs sites web à apparaître en premier dans les recherches. De plus en plus de ces critères correspondent à la création de contenu (qualité de l’écriture, occurrence de mots clés, balises de titres cohérents etc.) pertinent et du bon fonctionnement du site (liens qui fonctionnent, rapidité du site, fichiers optimisés etc.). Cela pénalise donc les sites qui ne sont pas régulièrement mis à jour, selon les critères exigeants de Google afin de récompenser les sites sur lesquels un contenu est régulièrement mis à jour et optimisé.

Une attention aux petits détails ci-dessus donneront à votre PME le petit coup de pouce digital dont il a besoin.

 

Vous n’avez pas encore de stratégie DIGITALE ?

Contactez nous

 

Quels réseaux sociaux choisir pour son entreprise ?

Quels réseaux sociaux pour son entreprise ?

Parmi la multitude de réseaux sociaux existants, il est dur de faire un choix, d’autant plus pour une PME qui n’a pas forcément le temps et les moyens de mettre en place une stratégie digitale. En effet, chaque réseau social nécessite une approche différente suivant le but recherché.

social media wall

Bien définir ses objectifs

Le premier point, le plus important, est de savoir pourquoi vous souhaitez être présent sur les réseaux sociaux. Certaines PME souhaiteront seulement une présence, afin d’avoir une vitrine sur le web. Cela entraine le plus souvent des profils vides, sans intérêt pour les internautes. En revanche, n’avoir aucune présence sur internet n’est pas non plus une bonne idée. Aucune possibilité de réponse n’est envisageable si l’entreprise ne possède pas de compte sur les réseaux sociaux.

Quand une PME souhaite être sur les réseaux sociaux dans un but précis, comme être plus proche de sa clientèle, ou améliorer son service clientèle, cela devient positif pour la PME et pour l’internaute, qui aura un intérêt à communiquer avec l’entreprise voulue.

 

Un choix pas si évident

Une fois ce point résolu vient une nouvelle question à ne pas négliger : sur quels réseaux sociaux être présent ? La réponse peut parfois sembler assez évidente pour les jeunes, souvent nés avec internet, mais elle est en réalité assez complexe.

Une PME a rarement la possibilité, en terme de temps, de personnel et de budget, d’être présent sur les réseaux sociaux. Il en existe plusieurs dizaines, et seuls quelque-uns seront réellement utiles pour une petite ou moyenne entreprise. De plus, le choix ne se fait pas uniquement sur des critères statistiques comme le nombre d’utilisateurs actifs, Facebook étant le grand gagnant, mais selon plusieurs critères uniques à chaque entreprise.

Statistiques d'utilisation mensuel des réseaux sociaux - Quels réseaux sociaux choisir pour son entreprise ?

Le réseau le plus populaire

Une des meilleures solutions est de sélectionner au cas par cas les options les plus pertinentes suivant le commerce exercé par l’entreprise. Ainsi, le premier réseau social au monde, Facebook, sera souvent un choix pertinent, puisque plus d’un milliard de personnes dans le monde ont un compte dessus. En le choisissant, la cible sera forcément large, mais le caractère très « ami » que propose Facebook dans les relations entre entreprises et internautes peut parfois déstabiliser quand l’on est habitué à une communication très formelle.

Certaines entreprises décident donc de ne pas être présente sur Facebook afin d’éviter ce dialogue trop personnel. Mais il permet tout de même aux clients de se sentir plus proche de leur entreprise, voire de se sentir presque privilégiés si vous gérez correctement votre image sur le réseau.

 

Les réseaux professionnels

Il faut savoir que si beaucoup de réseaux semblables à Facebook dans la façon de communiquer existent, d’autre réseaux, comme LinkedIn ou Viadeo sont également disponibles, et permettent plutôt d’avoir une communication plus formelle, qui paraitra également plus professionnelle. C’est d’ailleurs pour cette raison que ces types de réseaux sont principalement utilisé pour les relations en B2B.

On peut noter comme principaux réseaux professionnels LinkedIn, Viadeo ou encore Xing. D’autres existent, mais cela dépendra de la cible voulue, des objectifs et de la vision de l’entreprise. Ces réseaux vous permettent de montrer une image sérieuse, de partager vos contenus professionnels qui peuvent apporter aux débats dans les domaines désirés, mais aussi de trouver plus facilement de potentiels clients en B2B.

 

Les réseaux axés « visuels »

Avec la naissance des smartphones et leur constante évolution, de multiples réseaux sociaux axés sur les images sont nés. On note principalement Instagram, qui ne permet que la publication d’images et vidéos accompagnées de texte et hashtag (et plus récemment de photos et vidéos éphémères), ou Snapchat, dont le système repose sur l’envois de photos visible une seule fois par le destinataire.

La communication sur ces canaux sera donc radicalement différente suivant les besoins et envies de l’entreprise. De plus, utiliser ou non ces réseaux doit également faire l’objet d’une réflexion au préalable. Ils peuvent permettre de “vendre du rêve” à travers des visuels de qualité. Les utiliser pour améliorer son image de marque ou l’image de ses produits ou services peut être une bonne idée.

Instagram, un réseau idéal pour le branding - Quels réseaux sociaux choisir pour son entreprise ?

Les réseaux « utiles »

Enfin, certains réseaux sociaux possèdent moins d’utilisateurs actifs, mais peuvent vous aider à vous faire connaitre sur le web. Ainsi, l’exemple le plus évident est Google Plus, réseau social créée par Google en juin 2011, qui est assez boudé par les internautes. Mais Google à réussi à rendre sa plateforme inévitable en favorisant les entreprises présentes sur cette dernière à travers son moteur de recherche.

Ainsi, Google Plus ne sera pas le réseau social sur lequel vous aurez la plus grande audience, mais son système de fonctionnement fait que vous avez tout intérêt d’avoir un compte sur ce site et d’y être un minimum actif. Vous aurez donc plus de chance d’apparaître dans les premiers résultats Google en ayant un compte sur Google +. De plus, vous pourrez également personnaliser l’encadré “entreprise” lors des recherches Google comme le montre l’image ci-dessous.

Google My Business pour votre PME - Quels réseaux sociaux choisir pour son entreprise ?

Les cas particuliers

Certains réseaux sociaux sont assez dur à classer. C’est notamment le cas de Twitter, réseau plutôt professionnel, surtout en Suisse où il s’implante plus difficilement. Choisir Twitter reste souvent judicieux, car il permet un dialogue simple et rapide entre l’entreprise et ses “followers”. Beaucoup l’utilisent alors comme un moyen de communiquer efficacement auprès d’une cible attentive et réactive.

Enfin, les réseaux sociaux presque exclusivement orientés vidéo sont particuliers. Il n’est pas nécessaire pour une entreprise d’être présent sur YouTube ou Viméo par exemple. Cela dépendra de son activité et des services qu’elle propose. Le contenu vidéo est souvent agréable pour l’internaute s’il est réalisé de façon professionnelle et diffusé sur les bons médias. Mais il représente un investissement conséquent dès lors que l’on recherche à créer un contenu un minimum qualitatif.

 

Il est donc assez difficile de faire un choix parmi toutes ces offres. De plus, ces réseaux évoluent en permanence, certaines possibilités disponibles aujourd’hui ne le seront plus demain, alors que d’autres apparaissent. Faire appel à un expert dans le domaine devient nécessaire à partir du moment où vous souhaitez avoir une image vous correspondant sur le web.

 

Si vous souhaitez être guidé dans le choix des meilleurs réseaux sociaux pour votre entreprise et apprendre à communiquer dessus, n’hésitez pas à nous contacter.

Contactez nous